Californication : Analogie de Rocket Man d’Elton John

californication-eyes

Le 14 avril 1972 sortait le 45 tours Rocket Man d’Elton John. Enregistré au chateau d’Hérouville en France et produit par Gus Dudgeon, cette chanson fait partie de la grande époque où Elton John travaillait avec son acolyte Bernie Taupin. Les paroles de ce titre space rock ont été inspirées par une des nouvelles de Ray Bradbury dans L’Homme Illustré de 1951. Elle raconte l’histoire d’un homme tiraillé entre son travail d’astronaute inter-planétaire et sa vie de père de famille.
Cette chanson est le lien, le liant de la série américaine Californication qui a pris fin cette années après sept saisons de bons et loyaux services.

Plusieurs artistes ont repris cette chanson comme Kate Bush en 1991, le chanteur portugais David Fonseca,Jason Mraz lors de concerts, My Morning Jacket, Puddle Of Mudd. Différentes versions de la chanson ont été utilisées au fil des saisons de Californication mais jamais l’originale ou sinon dans une version noyée au fond d’une piscine (un rêve récurent que fait le personnage principale). Hank Moody est un Rocket man, un homme qui fonce tête baissée et une fois allé trop loin, regarde derrière lui ce qu’il a laissé et le regrette. Cette analogie filée est le dénominateur commun pendant toute cette série ubuesque où les situations sont souvent poussées à leur paroxysme. Hank Moody est écrivain, un alpha-mâle tout en étant, en même temps, un branleur magnifique. Plus que romanesque, ce père de famille voudrait être autre chose que ce qu’il est tout en aimant cette vie de débauche qu’il mène.

Dans cette chanson, il est question de « high as a kite » qui est une expression pour signifier qu’il est défoncé, un autre point commun avec Hank Moody et son amour pour la beuh et l’alcool. Un homme, ses alter-égo, son envie d’une vie qui va à toute vitesse dans un Los Angeles où règne le vice, les filles faciles et les opportunités WTF les plus improbables. Rocket Man part loin, peut-être loin dans l’espace mais retrouvera t-il un jour la base mère ? Une matrice cristallisée, fantasmée qui s’éloigne pour ne devenir qu’un symbole d’une proue mentale à laquelle s’attacher. Rocket man burning out his fuse up here alone !

giphy

Now, I think it’s gonna be a long long timeHank Moody est sanguin, fait sur le moment et regrette par la suite. Un suicide social qui lui permet de trouver l’inspiration et nourrir sa littérature. Bye Bye Rocket Man  et merci Californication pour ces quelques années de grand n’importe quoi fun et touchant à la fois.

Alexandre Blomme aka Dicky, Rédacteur en chef du site. Dicky est un canard en plastique jaune, mercenaire du web en toutes circonstances.